[ad_1]

Amersham, Royaume-Uni (ots/PRNewswire) – Une enquête menée auprès de 1 165 dirigeants et décideurs du secteur biopharmaceutique dans 20 pays a mesuré la capacité de l’industrie à répondre aux besoins mondiaux dans cinq domaines : la résilience de la chaîne d’approvisionnement, le bassin de talents, l’écosystème de R-D, la souplesse des capacités de production, et les politiques et réglementations gouvernementales.

– Il existe une forte corrélation entre les pays les plus performants et un revenu par habitant plus élevé; les États-Unis sont en tête de l’indice dans l’ensemble des domaines, mais la Suisse et la Chine ont les chaînes d’approvisionnement les plus résilientes.

– Il s’agit de la première étude de ce type qui couvre un large éventail de sujets et qui compte autant de répondants.

Cytiva, chef de file mondial des sciences de la vie, et Longitude, le groupe de recherche du Financial Times, ont mis au point un indice mondial qui permet d’évaluer la capacité de l’industrie biopharmaceutique à relever cinq grands défis dans les domaines suivants : la chaîne d’approvisionnement, les talents, la recherche et le développement, la fabrication ainsi que les politiques et la réglementation gouvernementales.

Les répondants ont répondu à des questions dans chacun des 5 domaines selon une échelle de 1 à 10. La moyenne de toutes les réponses a permis d’évaluer les capacités biopharmaceutiques de chaque pays ainsi que la force de l’industrie à l’échelle mondiale. Avec un indice global de 6,6 sur 10, l’industrie semble fragile et pourrait s’améliorer dans un certain nombre de domaines critiques. Les États-Unis se classent au premier rang de l’indice mondial, avec un score de 7,12. La Suisse et le Royaume-Uni suivent de près.

La Russie, la Chine et l’Inde dominent les pays à revenus faibles, à revenus moyens inférieurs et moyens supérieurs1, malgré leur population nombreuse et leur revenu national brut par habitant inférieur à celui de certains autres pays de ce groupe. Toutefois, l’indice met également en évidence un écart clair entre les économies à revenu élevé et à revenu moyen supérieur et les économies à revenu moyen inférieur. Les économies à revenu moyen supérieur et à revenu moyen inférieur sont généralement classées dans la tranche inférieure de l’indice, ce qui indique qu’elles ont des industries biopharmaceutiques moins résilientes et implique donc un risque important pour l’accès mondial aux médicaments vitaux.

Emmanuel Ligner, PDG de Cytiva, a déclaré : ” En tant que partenaires de multinationales biopharmaceutiques, nous voulions vous donner un aperçu des secteurs où l’industrie se porte bien et de ceux qui sont plus fragiles. Les données ont été recueillies auprès des clients et des principaux intervenants et nous donnent une idée des principales préoccupations. Grâce à ces données, nous aurons des conversations encore plus fructueuses et nous serons mieux préparés à travailler avec les clients et les intervenants pour relever les défis à l’échelle de l’industrie. “

Kiran Mazumdar-Shaw, fondateur et président de Biocon, a indiqué : ” L’industrie biopharmaceutique a un rôle énorme à jouer dans l’avenir de la médecine, et bon nombre des médicaments que nous développons actuellement changeront vraiment la donne. Cependant, le développement de médicaments à succès ne devrait pas avoir pour but de faire des milliards de dollars de profits, mais plutôt de servir des milliards de patients. C’est à ce moment-là que nous atteindrons une équité à l’échelle mondiale dans le secteur de la santé. “

L’indice a été établi à partir de réponses à un sondage mené dans 20 pays auprès de 1 165 répondants (95 % de dirigeants du secteur pharmaceutique et biopharmaceutique et 5 % de décideurs du domaine de la santé), et d’entretiens approfondis avec 8 experts du secteur biopharmaceutique et de l’élaboration de politiques en matière de santé.

Pour obtenir le rapport complet et des renseignements supplémentaires, consultez cette page.

À propos de Cytiva

Cytiva est un leader mondial des sciences de la vie, comptant plus de 7 000 associés dans 40 pays qui se consacrent à l’avancement et à l’accélération des traitements. En tant que partenaire de confiance auprès de clients d’envergure et de portée variées, Cytiva apporte rapidité, efficacité et capacité aux flux de travail de recherche et de fabrication, ce qui permet le développement, la fabrication et la livraison de médicaments transformateurs destinés aux patients.

1 Selon la classification des pays publiée par la Banque mondiale, basée sur le revenu national brut par habitant

Rückfragen & Kontakt:

États-Unis/Europe
Colleen Connolly
Colleen.connolly@cytiva.com
ou Asie-Pacifique
Iris Zhao
Meng.zhao@cytiva.com

[ad_2]

Quelle

OTS-ORIGINALTEXT PRESSEAUSSENDUNG UNTER AUSSCHLIESSLICHER
INHALTLICHER VERANTWORTUNG DES AUSSENDERS. www.ots.at

(C) Copyright APA-OTS Originaltext-Service GmbH und der jeweilige Aussender.